Trail 16 km

AccueilTrail 16 km

Le 16 km fera le bonheur des sportifs qui souhaitent retrouver sur une distance accessible un panel de traces rapides et des passages plus techniques dignes d’un trail. Bien que le terme course nature serait plus approprié dans le classement officiel des courses natures et trails (en raison de la faible distance). Ce circuit offre tout ce qu’on attend d’un trail. La différence ne portant que sur la distance. La diversité du parcours nous permet d’affirmer sans rougir que nous avons affaire à un vrai trail, authentique voire sauvage dans certains secteurs où les randonneurs ne s’aventurent pas d’ordinaire.

Parcours 100% forestier avec 30% d’allées forestières bien dégagées où les pointes de vitesse sont autorisées et 70% de monotraces où la technique et la tactique feront la différence dans les passages plus corsés.

Le tracé du 16 est commun avec le 8 sur le départ et sur le retour uniquement.

Le départ se fait à l’orée de la forêt. Une large allée permet au peloton de s’étirer un peu avant d’aborder la sur de belles allées ouvertes par la Casaquinerie, en longeant le paisible cours d’eau (la Croix).

Km 3 

Une première montée sèche nous amène sur le plateau des Feugerets où les chemins sont très dégagés. Du plat pour dérouler les jambes à souhait !! Les pistes font très vite se transformer en monotraces en pénétrant dans le secteur des trous de bombes qu’il faudra contourner ou franchir selon les choix de l’équipe de balisage. Attendez-vous à quelques petits franchissements sympathiques si nos bénévoles sont inspirés !

Km 5,5 :

Nous entrons dans le secteur des Chauvièves et de La Fontaine du faon où les chemins plats vont désormais la place aux monotraces sinueuses dans un relief de plus en plus marqué. Un point d’eau sera proposé en cas de grande soif. Il est tout de même vivement conseillé d’emporter au minimum ½ litre d’eau pour une relative autonomie.

Km 6 :

Nous abordons le secteur le plus technique de la course en plongeant dans le versant de Béziers. La remontée sur le versant opposé se fait e diagonale sur un devers très technique que l’on nomme « la piste des chevreuils ». Les chevilles doivent êtres robustes et les chaussures bien attachées pour une meilleure stabilité. Ce secteur est technique-les dépassements sont impossibles.

Km 8,5 :

C’est la jonction avec le parcours du 61. Les concurrents pourront faire le chemin ensemble jusqu’au ravitaillement. Les concurrents du 61 seront au 50ème km de course donc les différences de rythmes seront sensibles. Nous comptons sur vous pour les encourager (et vice versa) si vos chemins se rencontrent.

Km 9 :

1er et unique ravito solide au relais de chasse du Carrefour du rendez-vous. Les parcours 35 et 61 s’y donnent également « rendez-vous ». Le retour à Radon se fait par des monotraces dans un relief tourmenté. Notamment au km 13 on nous pénétrons dans le « champ de tir » en contournantune carrière avant d’enchaîner une succession de montées et descentes (les dernières)

Les 3 derniers km présentent de réelles difficultés. Il faut avoir gardé un peu de fraîcheur physique sans quoi cette partie pourrait être peu digeste.

Km 15,5 :

Petite récompense pour les yeux. A la sortie du champ de tir, nous contournons la ciblerie pour une dernière descente en pente douce et droite. L’étang de Radon nous ouvre alors les bras et nous invite à poursuivre le dernier kilomètre nous conduisant à l’arrivée.

L’ultime récompense sera l’accueil du public sur l’aire de la St Jean et il y aura tout ce qu’il faut pour se refaire une santé et terminer agréablement cette journée sportive: les applaudissements du public, le sourire des bénévoles, le ravito d’arrivée, les podologues pour panser les bobos … mais aussi une buvette et de quoi se restaurer – crêpes, saucisses…)

En résumé. Les difficultés sont concentrées sur le milieu (entre les km 6 et 9) et sur le final. Il faudra vraiment garder un peu de ressources pour la fin. Le parcours est plutôt « roulant » dans sa globalité.